Activité A : Préparation d’un atelier consultatif (2/7)

Facilitation & participation

Il est fortement recommandé qu’une personne soit identifiée pour assumer le rôle de facilitateur lors de la préparation de l’atelier et pendant l’atelier. Cela peut typiquement être le conseiller en politiques de l’équipe de la PNIN.
Avant d’entreprendre l’atelier, l’équipe de la PNIN doit avoir décidé soit de s’engager avec un sous-ensemble de secteurs prioritaires, soit d’inviter tous les secteurs concernés par la nutrition à cet atelier consultatif et de les impliquer dans le cycle opérationnel complet de la PNIN (section 2.2 : Étape 1 – Champ d’application du processus de formulation des questions).
Pour chaque secteur, plusieurs personnes clés pourraient être invitées à cet atelier et apporter collectivement une expertise pertinente autour de la table concernant :

  • les politiques et les plans du secteur (par exemple le responsable politique FIRST au ministère de l’Agriculture) ;
  • la disponibilité et l’accessibilité des données de routine de suivi et d’évaluation, ainsi que les données d’enquêtes ;
  • la nutrition : typiquement le point focal nutrition, s’il existe.

Les partenaires non gouvernementaux, notamment les agences des Nations unies, REACH, et les membres des réseaux SUN (ONU, société civile, donateurs) pourraient également être invités en tant que ressources importantes pour soutenir la préparation et la participation à l’atelier.

*****

Cadrage pertinent dans le contexte des pays

L’objectif général est de renforcer ou de développer le dialogue sur les politiques en matière de nutrition axé sur les données. Cet atelier est une première étape pour engager les parties prenantes dans ce processus.
L’atelier et l’approche PNIN doivent être conçus de manière à être cohérents avec les politiques et les plans multisectoriels en matière de nutrition plus larges au niveau des pays.
Il est important de souligner que la PNIN ne remplace pas les systèmes existants de suivi et d’évaluation qui suivent l’avancement du PAMN, mais que sa valeur ajoutée est d’analyser les données d’un tel système de suivi et d’évaluation afin de répondre à des questions de politique spécifiques.

*****

Se forger une vision partagée

Avant de s’engager dans le processus de formulation des questions, il est essentiel que tous les acteurs clés aient une vision partagée de l’objectif et de l’approche de la PNIN. Même lorsque plusieurs activités de plaidoyer ou de sensibilisation ont eu lieu avant l’atelier, il est important de commencer l’atelier par une présentation générique de la PNIN (section 1.1, sensbilisation et plaidoyer) afin de générer une vision partagée par tous les participants.
Le champ d’application et la valeur ajoutée de la PNIN peuvent être brièvement mentionnés dans cette présentation afin de gérer les attentes des participants concernant le type de questions auxquelles la PNIN peut apporter des éléments de réponse, mais cela devrait faire l’objet d’une session spécifique et distincte à l’ordre du jour de l’atelier consultatif. Cette session peut être facilitée par la note technique sur l’analyse des données.