Activité A : Préparation d’un atelier consultatif (3/7)

Quelles questions et analyses de données se prêtent le mieux à l’approche PNIN ?

Le(s) expert(s) en données de la PNIN animera(ont) une session expliquant quel type d’analyse de données est particulièrement adapté pour apporter aux questions de politique des réponses fiables pouvant être traduites en recommandations concrètes. Le choix de l’analyse des données est basé sur la disponibilité et la qualité des données et les capacités de l’équipe. Le détail de ces informations est expliqué dans la note d’orientation sur l’analyse des données (section 3.4), ainsi que dans la note technique sur l’analyse des données.
Il est important d’illustrer les explications théoriques par des exemples concrets : la note d’orientation sur l’analyse des données (section 3.4) fournit un certain nombre d’exemples (résumés dans le tableau ci-dessous). Il est recommandé d’utiliser également les questions initiales formulées par les parties prenantes de la PNIN (voir le produit de l’étape 1, section 2.2). L’équipe de la PNIN chargée des données devra examiner la liste des questions initiales avant l’atelier afin de déterminer la méthode d’analyse des données la mieux adaptée pour donner une réponse applicable.
Dans de nombreux cas, la question initiale peut être reformulée en (sous-)questions auxquelles la PNIN peut apporter des éléments de réponse. À toutes les étapes de la formulation des questions, il est important de gérer les attentes des parties prenantes et d’être transparent concernant les questions priorisées et les raisons pour lesquelles elles le sont, et quelle sera la prochaine étape.
Les questions et les analyses de données qui sont moins aptes à fournir des recommandations applicables, et sont donc moins prioritaires, pourraient constituer une "banque de questions".

*****
Pertinence des questions par rapport à l’approche PNIN
Questions auxquelles des méthodes d’analyse de données appropriées peuvent répondreQuestions auxquelles il est possible de répondre partiellement (après reformulation)Questions qui ne conviennent pas à l’analyse par l’approche PNIN
Les interventions nutritionnelles atteignent-elles la population cible ? Quelles sont les causes du taux élevé de retard de croissance dans les régions semi-arides du pays ? Quel est l’impact des interventions sensibles à la nutrition sur le retard de croissance ?
Quels facteurs peuvent expliquer que les interventions spécifiques à la nutrition ont une couverture inférieure dans certains districts par rapport à d’autres ? Quelles interventions spécifiques à la nutrition devraient être priorisées pour maximiser l’impact sur le retard de croissance ? Est-il plus rentable d’investir dans l’enrichissement ou la supplémentation alimentaire ?
Quelles sont les causes du retard de croissance dans mon pays et où devrions-nous concentrer nos efforts d’intervention ? Les investissements dans l’EAH ont-ils contribué à la réduction du retard de croissance et de la mortalité ? Comment définir et suivre les indicateurs pour les interventions sensibles à la nutrition au niveau infranational ?
Où les interventions pour prévenir l’obésité et le surpoids devraient-elles être ciblées ? - -