$url = 'Guide-PNIN?rubrique=94§ion=143&article=4'; redirect($url); Caractéristiques du tableau de bord PNIN (3/4) - NIPN

Caractéristiques du tableau de bord PNIN (3/4)

3. Clair et simple à lire et à comprendre

La disponibilité des utilisateurs est souvent limitée. Ainsi, le tableau de bord doit être court (4 à 6 pages), simple et clair, de sorte que quelques minutes suffisent pour en lire les principaux messages.
Les utilisateurs cibles des tableaux de bord ne sont pas nécessairement des experts en données, ni des personnes habituées à consulter des graphiques et des messages complexes. Ces aspects doivent être pris en compte lors de la présentation des données (voir les exemples ci-dessous) :

  • Des graphiques à barres sont généralement intelligibles
  • La signification des intervalles de confiance est souvent mal comprise
  • Des graphiques complexes sont moins faciles à lire
  • Il s’agit d’employer un langage courant pour expliquer la signification des indicateurs, en utilisant aussi peu de jargon technique ou scientifique que possible
*****
Exemple


Histogramme simple issu de l’initiative POSHAN (à gauche) et représentaton complexe issue du Global Nutrition Report (à droite)

*****

4. "Raconte une histoire", avec des questions visant à promouvoir une discussion et une réflexion

Le tableau de bord doit clairement guider l’utilisateur dans un flux logique d’informations :

  • Les différents aspects du cadre de causalité de la nutrition (Lancet, 2013) sont utilisés (« causes immédiates », « causes sous-jacentes », « interventions spécifiques à la nutrition ») comme base d’organisation du tableau de bord.
  • La logique du chemin d’impact adoptée dans le tableau de bord est expliquée dans l’introduction de ce guide. Elle est utilisée pour "raconter une histoire" et décrire les liens entre les intrants (par exemple, ressources financières et humaines), qui sont investis dans les activités (programmes et interventions) pour influencer les déterminants de la nutrition (immédiats, sous-jacents, basiques) et obtenir un impact positif sur les indicateurs de nutrition.
  • Il est possible d’accompagner les messages présentés dans le tableau de bord par une discussion ou une présentation, notamment avec des personnes non spécialistes de la nutrition.
  • Pour initier un dialogue avec les responsables politiques, il est essentiel d’identifier les principaux points de discussion qui ressortent logiquement des données présentées. Des exemples de questions ont été insérés dans le tableau de bord, mais il est possible de les modifier pour refléter les priorités nationales en matière de nutrition identifiées dans le plan d’action multisectoriel pour la nutrition.
*****
Exemple
Points de discussion issus de l’initiative POSHAN :
  • Comment le district peut-il agir pour augmenter le taux d’alphabétisation des femmes et diminuer le taux de mariages précoces ?
  • Quelles sont les performances du district par rapport à la fourniture d’eau potable et de service d’assainissement à ses habitants ? Ces aspects jouant un rôle important dans la malnutrition, de quelle façon peuvent-ils être améliorés ?
  • Quelle est la situation du district par rapport à la sécurité alimentaire ?