Considérations pratiques pour communiquer avec les décideurs

  • Identifier le besoin spécifique et la cible et expliciter la problématique

    Quelle étape du processus politique souhaitez-vous influencer ?
    L’un des principaux obstacles empêchant les décideurs de prendre en compte le fruit des travaux de recherche dans leur prise de décision tient au non-alignement des résultats de recherche sur le processus décisionnel.
    Vous devrez identifier le stade du processus politique que vous désirez influencer et tenir compte de l’échéancier précis de la prise des principales décisions. Les décideurs politiques sont fréquemment confrontés à de nombreuses priorités concurrentes, aussi vous faudra-t-il veiller à ce que l’objet de votre note de synthèse soit clairement défini et aborde un problème précis qui les préoccupe tout particulièrement à ce moment-là. Pour ce faire, il convient de nouer un dialogue régulier avec les décideurs pour connaître les décisions qu’ils prennent et leurs échéances avant de procéder à des travaux d’analyse adaptés à leurs besoins.

    Quelle est la décision que j’essaie d’influencer ? Quand seront prises les décisions ? À quel moment du processus les éléments factuels sont-ils le plus susceptibles de servir ?

    *****

    Vous savez désormais quelle décision politique vous souhaitez influencer et dans quel délai. Pouvez-vous définir clairement le problème que vous essayez de résoudre et identifier les acteurs que vous cherchez à convaincre ?
    En explicitant le problème abordé dans votre analyse et en identifiant correctement le public visé, vous ferez gagner un temps précieux à votre lecteur. Une compréhension rapide des défis ou des problèmes est indispensable aux responsables politiques. Formuler les problèmes en termes de considérations pratiques, telles que les coûts de l’action ou de l’inaction, peut s’avérer efficace.

    Pensez à la façon de décrire le problème : vous est-il possible de résumer le problème en deux phrases ? Quels sont les coûts de l’inaction ? Quelles répercussions les mesures prises auront-elles ?

    Les besoins en données ne seront pas les mêmes pour tous. Votre objectif est-il d’établir un lien avec un généraliste qui opère au niveau national ? Ou avec un expert technique spécialisé qui souhaitera davantage de détails ? Par exemple, cette personne portera-t-elle un intérêt aux données infranationales concernant sa région ou sa circonscription ? Veillez à ce que les faits présentés correspondent aux préoccupations de votre lecteur.

  • Attirer l’attention

    Maintenant que vous avez identifié l’impératif politique et son principal destinataire et que vous avez clarifié le problème, comment pensez-vous retenir l’attention du public ?

    *****

    Préparez des messages « accrocheurs »
    L’une des meilleures façons d’y parvenir est de communiquer des informations nouvelles, inattendues, surprenantes ou différentes. Le lecteur se sentira interpellé et sera plus enclin à partager le message.

    *****

    De l’importance des anecdotes
    N’oubliez pas que les actions des pouvoirs publics visent en définitive à faire évoluer positivement la vie des populations ; inclure une ou plusieurs anecdotes représente donc un excellent moyen d’établir un contact avec les décideurs. Pouvez-vous inclure une anecdote qui renforcerait le côté humain des données ou des faits présentés dans votre analyse ? Existe-t-il un moyen de démontrer comment la vie des gens bénéficiera de la politique proposée ?

    *****

    Assemblez les pièces du puzzle
    Il est peu probable qu’une seule étude ou un fait probant isolé soit de nature à avoir une incidence sur les politiques. En revanche, les chercheurs peuvent grandement contribuer à rassembler les différents éléments factuels à l’appui d’une politique donnée.

  • Présenter des recommandations claires et réalistes

    Vous êtes parvenu à attirer l’attention d’un décideur politique bien occupé, mais ce qui l’intéresse vraiment, c’est de savoir ce qui peut être fait pour régler ce problème. Avez-vous présenté des recommandations claires et réalisables ? Les décideurs politiques croulent généralement sous des quantités impressionnantes de données et d’informations. Vous devez être capable d’extraire les résultats complexes et nuancés de votre recherche et de les transformer en recommandations claires, réalisables, concises et faciles à mémoriser. Des recommandations trop complexes finissent généralement par être simplifiées à l’excès.

    Formulez des messages simples qui ne risquent pas de faire l’objet d’une lecture trop simpliste

    Évitez de surcharger votre message d’avertissements sous peine d’être ignorés. Écrire un message du type : « cela exigera une stratégie en trois volets... » limite le risque de simplification excessive et permet d’éviter l’ajout de mises en garde en fin de document.

  • Etablir sa crédibilité

    Les méthodes employées sont-elles dignes de confiance ?
    Il peut être utile de fournir une (courte) liste des sources d’information et des publications exploitées dans votre analyse. Par contre, décrire en détail les méthodes n’est ni utile ni nécessaire. Comme une étude le constate : « les chercheurs s’efforcent d’éviter les partis pris, mais les [décideurs] ne s’intéressent pas aux détails, ils se soucient simplement de savoir ce qui fonctionne. » Vous devez préciser l’origine de vos données, sans toutefois en détailler les méthodes.

    Votre note de synthèse indique-t-elle clairement d’où proviennent les données probantes ? Sont-elles issues d’une seule ou de plusieurs études synthétisées ?

    *****

    Votre crédibilité est-elle établie ?
    Les décideurs portent une attention particulière aux auteurs des notes de synthèse. Il importe beaucoup plus d’établir la crédibilité de votre organisation sur une longue période que de produire une étude en particulier.

  • Soigner la presentation

    Une note de synthèse doit être rédigée dans un style clair, facile à suivre et bénéficier d’une présentation attrayante. Un texte dense et mal organisé est difficile à suivre et ne sera pas lu. La présentation est primordiale : faites bon usage des titres, des sous-titres et des listes qui vous permettront de guider le lecteur vers les points essentiels et faciliteront la recherche et la lecture d’information dans le document. L’attractivité de la présentation contribue également à renforcer votre crédibilité.

    *****

    Soyez bref, insistez sur les messages clés
    Une note de synthèse ne devrait pas excéder les 1500 mots ; certains estiment même que tous les points essentiels devraient figurer en première page. Lorsque les informations sont plus complexes, il peut s’avérer nécessaire de publier un rapport plus long et plus technique. Ce dernier devrait cependant être accompagné d’un document d’une page énonçant les principaux messages suivis d’un résumé ou d’une synthèse puis du rapport complet lui-même. Cette solution permet de proposer au lecteur un choix de formats adaptés à ses disponibilités, à ses centres d’intérêt et à son champ d’expertise.

    *****

    Évitez le jargon, exprimez-vous dans un langage clair et compréhensible
    Une personne instruite sans expertise particulière sur le sujet pourra-t-elle facilement comprendre votre note de synthèse ?

    *****

    Évitez l’excès de détails
    Il est préférable d’omettre de la note de synthèse les données statistiques telles que les valeurs p ou autres chiffres non indispensables, car elles risquent de susciter des confusions et d’occulter votre message. Un chercheur qui partageait ses conclusions concernant les décideurs nous confiait que lors d’une réunion, l’un des décideurs politiques présents lui avait demandé : « à quoi correspond ce "n" ? »

    *****

    Le style linguistique correspond-il au public visé ?
    Dans certains contextes, il est possible que la maîtrise de la langue [du français] chez certaines populations soit limitée, en particulier à l’échelon sous-national. Veillez à ce que les documents soient compréhensibles du public que vous souhaitez toucher. Lorsqu’ils sont rédigés dans une autre langue, assurez-vous de leur bonne traduction.

    *****

    Une image suffirait-elle à décrire votre message ?
    Utilisez des illustrations simples, qui parlent d’elles-mêmes, et véhiculent un message clair au premier coup d’œil.

  • Partager des messages

    Comment parviendrez-vous à transmettre vos résultats aux décideurs politiques ?
    Vous devrez établir un plan de communication des résultats de la recherche, et ce dès les prémices du projet plutôt que d’attendre la dernière minute pour partager vos résultats.

    Avez-vous mis en place un plan de concertation avec les décideurs pour toute la durée du processus de recherche ? Quelles méthodes utiliserez-vous ?

    *****

    Avez-vous choisi le bon interlocuteur ?
    Quel acteur est le mieux placé pour transmettre vos résultats ? Connaissez-vous une entité particulière dont l’opinion est appréciée ou qui a l’oreille du gouvernement ? Il peut parfois s’avérer plus judicieux de trouver un décideur politique au sein du gouvernement favorable au projet qui pourrait également participer à la diffusion des faits en interne. Pensez-vous pouvoir collaborer avec cet intermédiaire ? Sera-t-il en mesure de partager les résultats de votre analyse ? Surtout, n’oubliez pas : à chaque produit politique correspond une certaine forme de participation et de pouvoir. Il est donc essentiel que le rôle de la personne ou de l’entité à l’origine de la note de synthèse soit précisément décrit.