Défis et solutions (1/2)

Bien que la finalité du modèle présenté soit d’aider à élaborer un tableau de bord infranational personnalisé de façon simple et rapide, il y a bien sûr quelques difficultés à surmonter, dont les principales identifiées sont discutées ci-après :

  1. Comment sélectionner les indicateurs du tableau de bord ?
  2. Quel est le degré de disponibilité des données au niveau infranational ?
  3. Comment garantir la qualité des données ?
*****

1. Comment sélectionner les indicateurs du tableau de bord ?

Le modèle de tableau de bord PNIN repose sur un ensemble d’indicateurs qui proviennent du cadre du Lancet et du système MEAL du SUN. Cette liste d’indicateurs peut/doit être adaptée ou complétée en fonction des éléments suivants :

  • Les priorités nationales et/ou infranationales en matière de nutrition.
  • La disponibilité des données. Nombre d’indicateurs contenus dans le tableau de bord sont sélectionnés en raison de leur disponibilité dans les enquêtes démographiques et sanitaires (EDS). Toutefois, il se peut que des enquêtes nationales spécifiques contiennent d’autres indicateurs pertinents. Il est utile d’examiner ces possibilités. La cartographie des données (section 3.1) peut constituer un bon point de départ pour une revue des indicateurs disponibles.

Il est vivement recommandé de limiter le nombre de domaines et d’indicateurs pour renforcer la qualité visuelle et la lisibilité du tableau de bord et veiller à ce que les messages clés soient mis en avant.
En d’autres termes, il s’agit de profit de la flexibilité du tableau de bord en l’adaptant au contexte, en en maintenant la simplicité afin derelayer un message fort et clair.

*****

Quel est le degré de disponibilité des données au niveau infranational ?

La plupart des indicateurs contenus dans le tableau de bord sont disponibles dans les enquêtes standardisées de type démographie et santé (EDS) et grappes à indicateurs multiples (MICS), qui reposent sur des échantillons représentatifs de la population au niveau infranational. Ce n’est toutefois pas le cas pour toutes les données disponibles.
Souvent, les informations sur les investissements touchant au domaine de la nutrition ne sont pas disponibles, ni au niveau national ni au niveau infranational. Il est possible d’élaborer des indicateurs indirects signifiants en fonction des données disponibles (par exemple, le pourcentage du budget consacré à la santé par région ou le montant total investi dans un programme national d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant par région et par enfant souffrant d’un retard de croissance).
De même, s’agissant des déterminants sous-jacents et basiques, il n’existe pas de norme internationale pour les interventions essentielles en faveur de la nutrition qui affectent ces déterminants, et il est donc difficile d’identifier les indicateurs les lus pertinents. Chaque pays doit identifier des indicateurs ayant du sens dans son contexte.
Par exemple, un pays disposant d’un programme de protection sociale pourrait souhaiter inclure la couverture de ce programme spécifique.
Lorsque les données pour les indicateurs clés ne sont pas disponibles, l’équipe de la PNIN peut prendre les décisions suivantes :

  • Le signaler dans le tableau de bord sous la mention "information non disponible", afin de souligner la nécessité d’inclure cet indicateur dans le système de suivi et d’évaluation, ou dans une enquête spécifique.
  • Remplacer l’indicateur par un indicateur "indirect".