Exemple de reformulation lors de l’atelier au Laos

Thème 1 : allocation budgétaire aux interventions nutritionnelles pour le secteur de l’éducation du Plan d’action pour la nutrition

QUESTION PRINCIPALE : L’allocation budgétaire est-elle suffisante pour chaque intervention en matière d’éducation ?

QUESTION PRINCIPALE REFORMULÉE : Le budget alloué au secteur de l’éducation dans le cadre de la Stratégie nationale de nutrition est-il conforme à ce qui est chiffré (prévu), pour chacune des interventions planifiées et comment les provinces accordent-elles la priorité à la nutrition ?

SOUS-QUESTIONS :

  1. Comment les provinces priorisent-elles les interventions nutritionnelles ?
  2. Combien d’interventions ont été mises en œuvre avec le budget alloué ?

REFORMULATION DE LA SOUS-QUESTION 1 :

  1. Quelles sont différences entre le budget alloué et prévu ? Quelles sont les évolutions tendancielles, par année et par intervention ?
  2. Quelles sont les différences entre les ressources allouées et effectivement dépensées ? Par année et intervention du Plan d’action ? au niveau national et provincial ?

Thème 2 : comprendre la culture de plantes à haute valeur nutritive

QUESTION PRINCIPALE : Pourquoi la production de « cultures nutritives » n’augmente-t-elle pas ?

QUESTION PRINCIPALE REFORMULÉE : Quels facteurs peuvent expliquer que la production de "cultures nutritives" n’augmente pas ?

SOUS-QUESTION :

  1. La production de « cultures nutritives » est-elle adaptée aux conditions locales ?

REFORMULATION DE LA SOUS-QUESTION :

  1. Quelle proportion des intrants (semences, semis, formation des agriculteurs) prévus pour augmenter la production de « cultures nutritives » parvient aux provinces / agriculteurs ciblés depuis le début de la stratégie ?
  2. Quelle est la proportion d’agriculteurs ciblés qui ont reçu les intrants (semences, semis, formation) les ont utilisés pour produire des « cultures nutritionnelles » ?
  3. Quelles proportions de ces agriculteurs produisant des « cultures nutritives » les ont consommées et vendues ?
  4. etc.

Thème 3 : comprendre comment la supplémentation en vitamine A atteint ses objectifs

QUESTION PRINCIPALE : Comment pouvons-nous améliorer la couverture de la supplémentation en Vitamine A (la base de référence nationale étant de 38%) ?

SOUS-QUESTIONS :

  1. Quelles sont les différences de couverture entre les provinces ?
  2. Quelles sont les tendances d’évolution qu niveau national et par province ?

REFORMULATION DE LA SOUS-QUESTION :

  1. Quelle est la couverture de la supplémentation en Vitamine A fournie aux enfants de 6 à 59 mois par le biais des centres de santé ou de campagnes spécifiques, selon les provinces ?
  2. Quelles sont les tendances d’évolution de la supplémentation en Vitamine a chez les enfants de 6 à 59 mois au cours des 10 dernières années, par province ?
  3. Quelle est leur relation avec la cible : quel est le taux de réduction annuel dans chaque province ?
  4. Quelles sont les tendances d’évolution des indicateurs d’autres ressources et activités sélectionnées, en comparant les provinces avec un taux annuel le plus élevé et le plus faible ? (une analyse plus poussée devra identifier les indicateurs pertinents)