Le Guatemala présente la première analyse de données de la PNIN

Sous la direction du Secrétariat à la sécurité alimentaire et nutritionnelle (SESAN) et avec l’appui du GSF, la Plateforme nationale d’information pour la nutrition au Guatemala a conduit une étude nationale qui a examiné les progrès réalisés par le pays dans le cadre des différentes stratégies multisectorielles de lutte contre la malnutrition, dans le but d’informer les futurs programmes de nutrition en période électorale. Les variations au niveau des allocations budgétaires aux secteurs et aux interventions pour la sécurité alimentaire, et nutritionnelle et au niveau de leur exécution financière, ont été analysées au fil du temps. Trois principaux enseignements ont pu être tirés de cette étude :

*****
  1. Au fil des stratégies successives, les contributions financières n’ont pas été à la hauteur des engagements et des priorités.
  2. La répartition des allocations budgétaires entre secteurs et au sein des secteurs n’a pas suivi les orientations stratégiques. De plus, pour une allocation budgétaire donnée, des capacités d’exécution financière inégales d’un secteur à l’autre sont observée quant à la mise en œuvre effective des interventions.
  3. Pour l’ensemble des stratégies, l’absence de données sur la couverture des interventions et d’indicateurs au niveau des résultats ne permet pas de mesurer les progrès accomplis par rapport aux objectifs fixés.
*****

Le 28 février, les principales conclusions de cette étude ont été présentées et discutées avec les autorités gouvernementales nationales et sous-nationales ainsi qu’avec les partenaires de la coopération internationale et de la société civile, par le biais d’un forum présidé par Juan Carlos Carías, secrétaire du SESAN et Beatrice Bussi, responsable adjointe de la coopération à la délégation de l’Union européenne. Une synthèse des résultats et enseignements tirés de cette étude est en préparation pour une diffusion plus large.