Question 3 : Les investissements (moyen) dans les interventions EAH (activité) ont-ils conduit à un meilleur accès aux installations d’EAH (produit) et entraîné une réduction du pourcentage d’enfants souffrant de diarrhée (résultat) et une réduction de la sous-nutrition et de la mortalité infantiles (impact) ?

QUELLES sont les caractéristiques d’une question de politique bien formulée ?Commentaires pour la question 3
1. La question doit répondre à un besoin politique La pertinence politique est assurée par les étapes 1 et 2 du processus de formulation des questions.
2. C’est une question à laquelle les données quantitatives existantes peuvent apporter une réponse Les experts en données doivent identifier les principaux jeux de données disponibles qui mesurent les indicateurs mentionnés.
Les données budgétaires, les données de routine, les indicateurs de suivi de progrès et les enquêtes basées sur la population constituent une bonne source d’informations pour cette question.
3. La question doit fournir une réponse en temps utile pour les politiques La ponctualité de la réponse est discutée au cours des étapes 1 et 2 du processus de formulation des questions. À noter que seul le plan d’analyse de données pourra définir avec précision le temps nécessaire à l’analyse.
4. L’analyse de la question doit conduire à des recommandations et des décisions pratiques Ceci est assuré par les étapes 1 et 2 du processus de formulation des questions.
5. La question doit préciser :
a) les groupes de population
b) le type d’intervention
c) l’objectif
d) la période
e) les résultats attendus
a) « Enfants » : les groupes d’âge doivent être précisés, par exemple 0-59 mois ou 6-59 mois.
b) Cette question concerne une intervention dans le secteur EAH, mais les interventions précises doivent être décrites plus précisément.
c) L’« objectif politique » sous-jacent pourrait être précisé, ce qui guiderait l’élaboration du plan d’analyse de données.
d) La question ne spécifie pas la période. Est-elle basée sur le calendrier du plan d’action officiel de l’intervention EAH ?
e) La diarrhée est l’indicateur de résultat. Le plan d’analyse des données précisera si l’analyse utilisera la prévalence ou l’incidence de la diarrhée. Le plan d’analyse des données doit décrire précisément les autres indicateurs à inclure dans l’analyse (indicateurs EAH, mais aussi indicateurs d’impact, à savoir retard de croissance et mortalité).
6. La question doit impliquer des méthodes d’analyse de données adaptées à l’utilisation par l’approche PNIN Les questions peuvent être décomposées en questions plus spécifiques afin de mieux comprendre les étapes intermédiaires du chemin de l’impact :

  • Les investissements dans les interventions EAH ont-ils changé au cours des 5 dernières années ?
  • Comment les investissements dans les interventions EAH sont-ils répartis au niveau infranational ?
  • La couverture des interventions EAH a-t-elle changé au cours des 5 dernières années ?
  • Les interventions EAH atteignent-elles les populations cibles ?
  • Les interventions EAH ont-elles permis d’améliorer l’accès aux latrines / à l’eau potable ?



Il est possible de répondre à ces questions par des méthodes appropriées d’analyse de données descriptive utilisant les données existantes. La dernière partie du chemin concernant l’impact d’épisodes de diarrhée répétés sur le retard de croissance peut être abordée au moyen d’une revue de la littérature et/ou en utilisant un outil de modélisation tel que LiST.