Plan de communication PNIN

  • Contenu du plan de communication

    Cette note d’orientation se concentre sur le développement du plan de communication de la PNIN.

    La communication est un élément clé pour la PNIN :

    • avec différents objectifs
    • pour des publics différents
    • avec des messages différents

    C’est la stratégie de communication.

    Et :

    • utilisant différents canaux et outils de communication
    • à des moments précis

    Ce sont les activités de communication.

    La présente note vise à fournir des orientations de haut niveau sur ce qu’une équipe PNIN pourrait inclure dans le plan de communication, mais cela dépend bien sûr beaucoup du contexte national et des capacités et ressources de l’équipe.

    Dans tous les cas, un plan de communication doit définir la stratégie de communication qui précise les objectifs : POURQUOI vous communiquez, les publics cibles : à QUI vous voulez-vous adresser, et les messages clés : CE QUE vous voulez communiquer.

    Il doit également décrire COMMENT le faire, avec quels outils et par quels canaux et QUAND, en identifiant les principales opportunités de communication au fil du temps.

    De plus, un plan de communication doit inclure un plan de S&E avec des indicateurs afin d’évaluer les résultats des activités de communication, ainsi qu’un budget. Le plan de communication doit être à la mesure des ressources humaines et financières disponibles et proportionnel à l’ampleur de l’action en termes de coût-bénéfice. Même s’il n’y a pas de chargé de communication entièrement dédié, une personne ressource pour la communication et la visibilité désignée doit être identifiée au sein de l’équipe.

    À la fin de la note d’orientation, il y a des références à des exemples de communication de différents pays PNIN et à d’autres conseils utiles qui peuvent être trouvés sur le Web, tandis que la note d’orientation suivante fournit des indications spécifiques sur la façon de communiquer avec les décideurs.

    *****
    QUE DOIT CONTENIR UN PLAN DE COMMUNICATION ?
    JPEG - 44.3 ko
    *****
  • Stratégie de communication : les objectifs

    Il y a de multiples raisons pour la communication par la PNIN, mais des objectifs de communication clairs pour la PNIN doivent être définis.

    Ces objectifs peuvent changer en fonction de la phase dans laquelle se trouve la PNIN : le lancement de la plateforme, la création du Comité consultatif multisectoriel, la consultation des secteurs pour formuler les questions de politique prioritaires, la diffusion des principaux enseignements tirés des analyses de la PNIN, etc.

    Par exemple, dans la phase de mise en place de la PNIN, il est extrêmement important de sensibiliser les parties prenantes à l’objectif, à la structure et à la manière de travailler de la PNIN, et de plaider pour leur participation. Il est également important de créer de la visibilité pour la plateforme, ses acteurs ainsi que ses donateurs.

    À un stade plus avancé, lorsque l’équipe PNIN a commencé à mettre en œuvre certaines activités, il est important de faire participer les parties prenantes à ces activités, par exemple pour valider les questions de politique prioritaires ou pour partager un premier produit (tel qu’un tableau de bord PNIN), afin d’établir la crédibilité de la plateforme.

    Il est également essentiel de communiquer sur les produits des processus de la PNIN ou sur les résultats des analyses de la PNIN.

    Il y a également différents objectifs pour la communication externe (vers les parties prenantes de la PNIN) et la communication interne (au sein de l’équipe PNIN), voir le tableau ci-dessous, et pour donner de la visibilité à la PNIN par rapport à la communication d’informations spécifiques, voir le lien ci-dessous.

    *****
    EXEMPLES D’OBJECTIFS DE COMMUNICATION EXTERNE ET INTERNE
    JPEG - 52 ko
    *****
    LA VISIBILITÉ FAIT PARTIE DU PLAN DE COMMUNICATION
  • Stratégie de communication : les publics cibles

    Il est important d’identifier les différents publics cibles pour la communication. Le public spécifique dépendra de l’objectif de la communication, comme décrit précédemment.

    Par exemple, lorsque l’objectif est de sensibiliser à la PNIN, le public cible peut inclure tous les acteurs du système multisectoriel de la nutrition du pays.

    Cependant, lorsque l’objectif est d’influencer les décideurs en matière de politique nutritionnelle concernant une réponse spécifique à l’une des questions de politique, le public est susceptible d’être beaucoup plus restreint car l’engagement se concentre sur les décideurs.

    Bien sûr, il est également possible de plaider auprès d’un public plus large afin de créer une plus grande influence sur les décideurs.

    Les publics peuvent exister aux niveaux national et infranational. Dans les pays où la prise de décision se fait au niveau infranational, les différentes étapes du cycle opérationnel de la PNIN se feront au niveau régional ou du district, et le public cible de la communication sera donc aussi les décideurs en matière de politique nutritionnelle au niveau infranational.

    Dans tous les cas, le choix du public visé par un objectif de communication spécifique devra être hautement stratégique si l’objectif final est d’influencer les décisions politiques, programmatiques ou d’investissement. La connaissance des objectifs prioritaires et des intérêts clés des parties prenantes elles-mêmes est essentielle, car il s’agit souvent d’un bon point de départ pour entamer la communication : commencer par ce qui les intéresse. L’envoi seul des messages de la PNIN, sans lien avec ce qui intéresse les parties prenantes, peut ne pas tomber dans un sol fertile.

    Il est recommandé d’effectuer une cartographie des parties prenantes (voir lien ci-dessous) des acteurs du système multisectoriel de la nutrition concernant leur niveau d’intérêt et d’influence sur la PNIN dans le pays, et d’identifier quels sont les intérêts clés des parties prenantes ayant le plus d’influence (voir aussi la section 2.2). Des exemples de publics cibles sont fournis dans le tableau ci-dessous.

    *****
    EXEMPLES DE PUBLICS CIBLES
    JPEG - 45.6 ko
    *****
    UNE CARTOGRAPHIE DES PARTIES PRENANTES EST UTILE POUR IDENTIFIER VOS PUBLICS CIBLES
  • Stratégie de communication : les messages clés

    La stratégie de communication doit définir les messages clés à partager. La formulation du bon message dépend encore une fois de l’objectif de la communication, mais aussi du public et du canal de communication choisi. On ne transmet pas un message en utilisant les mêmes mots aux chercheurs en nutrition, aux politiciens, aux décideurs ou aux donateurs.

    Les messages clés initiaux sur la fonction de la PNIN peuvent être définis dans le cadre de la stratégie de visibilité et de marque, puis pour chaque activité de communication spécifique. Les messages clés seront ensuite utilisés de manière cohérente à travers les différents outils de communication : par exemple une note, une présentation, un communiqué de presse, sur les médias sociaux, etc.

    Bien que la formulation exacte d’un message soit très spécifique au contexte, il est important de s’en tenir à un certain nombre de principes de base qui incluent :

    • Ciblez les messages par rapport au public, mais demeurez cohérent à travers les outils de communication et les publics
    • Assurez-vous que votre message central est étayé par des informations, soyez crédible
    • Soyez concis, précis et factuel
    • Soyez positif et utilisez un langage actif
    • Restez simple, utilisez un langage clair et évitez le jargon – soyez compris
    • Visualisez vos messages ou illustrez-les par un exemple concret
    • Mettez l’accent sur les résultats plutôt que sur les activités
    • RACONTEZ UNE HISTOIRE, parce que l’on se souviendra d’histoires et d’expériences, mais pas de faits ni de chiffres
    *****
  • Activités de communication : les canaux, les outils et le calendrier

    Différents canaux et outils de communication peuvent être utilisés pour atteindre vos publics cibles, en fonction du type de média qu’ils consultent habituellement pour être informés (voir tableau ci-dessous).

    De nos jours, il existe une multitude d’outils de communication, mais les ressources disponibles pour mettre en œuvre le plan de communication limiteront les possibilités. Les canaux et les outils de communication ont tous des avantages et des inconvénients, qui doivent être pondérés afin d’en sélectionner stratégiquement quelques-uns qui, combinés, sont spécifiquement adaptés aux publics cibles à atteindre.

    *****
    TOUS LES OUTILS DE COMMUNICATION ONT DES AVANTAGES ET DES INCONVÉNIENTS
    En cette ère numérique, de nombreux messages sont communiqués par l’intermédiaire du site Web d’une organisation ou par e-mailings. C’est rapide et efficace, mais pas nécessairement très performant car les destinataires sont inondés d’informations, ne lisent pas tout mais choisissent et sélectionnent ce qui leur semble le plus pertinent.
    Alors que les chercheurs et les techniciens aiment lire les détails de la conception et de la méthodologie d’une étude, les rapports de recherche sont souvent trop longs et compliqués pour les décideurs qui ont peu de temps et qui recherchent des éléments digestibles. Les notes d’orientation extrayant les messages clés à l’intention des décideurs sont mieux adaptées.
    L’interaction personnelle permet une interaction directe et l’adaptation des messages et de la justification aux réactions du public, mais peut prendre beaucoup de temps.
    *****

    Un autre aspect important à considérer est le calendrier des activités. Les activités doivent être correctement planifiées et séquencées, en relation avec les étapes de mise en œuvre de la PNIN et avec les jalons et résultats importants du projet. Une analyse des processus d’élaboration des politiques dans le pays (voir la section 2.2) peut aider à identifier à l’avance les principales opportunités de communication pour la PNIN. En outre, il est également important de pouvoir profiter de toute occasion appropriée pour atteindre les objectifs de communication de la PNIN.

    *****
    EXEMPLES DE CANAUX DE COMMUNICATION ET D’OUTILS ASSOCIÉS
    JPEG - 67.2 ko
    *****
  • Suivi et évaluation du plan de communication

    Le suivi, l’évaluation et l’apprentissage (SEA) sont importants pour garantir que vos communications sont stratégiques, vous aidant à comprendre et à apprendre de ce qui fonctionne, de ce qui ne fonctionne pas, quand et pour qui. Il s’agit également d’un outil important pour la responsabilité, qui vous aide à démontrer l’adoption, et que votre travail est de grande qualité et utile.

    L’Overseas Development Institute (ODI, Royaume-Uni) a mis au point une boîte à outils à l’intention du personnel chargé de la communication, de la recherche et de la mise en œuvre des projets travaillant dans des groupes de réflexion, des universités et des ONG. Cette boîte à outils peut être très utile pour soutenir le développement d’une approche SEA pour le plan de communication de la PNIN.

    La boîte à outils met en lumière huit questions clés qui doivent être posées et auxquelles il faut répondre lorsque l’on examine la stratégie de communication, la gestion, ce qui a été fait et ce qui a été appris (voir la figure ci-dessous).

    *****
    8 QUESTIONS À SE POSER LORSQUE L’ON PORTE UN REGARD RÉTROSPECTIF SUR LES ACTIVITÉS DE COMMUNICATION
    JPEG - 167.8 ko

    Source : Cassidy C. and Ball L. (2018). Communications monitoring, evaluating and learning toolkit. Overseas Development Institute, London.

    *****
  • Exemples d’activités de communication des pays PNIN

    Le tableau ci-dessous illustre quelques activités de communication des pays PNIN. Vous trouverez plus d’informations en cliquant sur les liens sous le tableau.

    JPEG - 174.9 ko
    *****
    EXEMPLES
  • Autres ressources utiles sur la communication (en anglais)

    • Exigences en matière de communication et de visibilité pour les actions extérieures de l’UE : télécharger pdf
    • Comment rédiger un policy brief
      • The SURE (Supporting the Use of Research Evidence) guides for Preparing and Using Evidence-Based Policy Briefs are intended for people responsible for preparing and supporting the use of policy briefs and ensuring that decisions about health systems are well-informed by research evidence. There are eight SURE Guides. The first two provide background information about getting started and setting priorities for policy briefs. The next four guides address how to prepare a policy brief. The last two address how to use a policy brief.
      • Guidance from International Development Research Centre (IDRC, Canada) : download pdf
    • Comment faire une présentation powerpoint efficace
      • Powerpoint for Beginners by PowerPoint Channel : watch video
      • Tips for making effective powerpoint presentations from National Conference of States Legislatures (NCSL, USA) : visit webpage
    • Section suivante sur les aspects pratiques de la communication des informations aux décideurs
    *****