Pourquoi une évaluation de la qualité des données est-elle nécessaire dans le cadre de la PNIN ?

L’initiative PNIN utilise des données existantes. Par conséquent, les données ont probablement déjà été validées par une institution nationale après avoir été soumises à un processus de contrôle de la qualité des données. Par exemple, les enquêtes démographiques et sanitaires sont généralement validées par l’Office national des statistiques et les organisations internationales (https://data.unicef.org/resources/jme).

Alors, pourquoi la PNIN devrait-elle examiner la qualité des données de ces jeux de données ?

1) Premièrement, lors de l’analyse des données secondaires, il est obligatoire de porter un œil critique sur la qualité des données avant de les utiliser. Il est important de savoir si les données conviennent à l’analyse envisagée :

  • Quel est le protocole de l’étude ?
  • Comment les données ont-elles été collectées ?
  • Quel processus de qualité des données a été effectivement suivi ?
  • Quelles sont les conclusions du rapport sur la qualité des données joint au jeu de données ?

2) Deuxièmement, les données ont probablement été collectées pour un objectif spécifique d’analyse des données qui peut être différent de l’objectif d’analyse des données de la PNIN. Par conséquent, pour atteindre l’objectif de la PNIN, un niveau de qualité des données différent peut être nécessaire.

La “qualité des données” n’est ni “bonne” ni “mauvaise” : elle doit être “adéquate” pour l’analyse envisagée

*****
EXEMPLES