Principales caractéristiques des systèmes de données de routine existants

HMIS

  • Définition : Un système d’information spécialement conçu pour aider à la gestion et à la planification des programmes de santé, par opposition à la prestation de soins (OMS, 1993).
  • Avantages : Une fois mis en place, il coûte moins cher et permet le suivi des résultats et des indicateurs de santé.
  • Inconvénients : Ne saisit que l’information destinée aux utilisateurs du système de santé et non représentative de l’ensemble de la population, le dénominateur doit être estimé pour le calcul des indicateurs.

SIMR

  • Définition : Le programme de surveillance intégrée de la maladie garantit la disponibilité de lignes directrices pour la surveillance intégrée de la maladie et réponse. Il fournit l’appui technique nécessaire au renforcement des systèmes nationaux de surveillance des maladies transmissibles par la mise en œuvre de la Stratégie régionale de surveillance intégrée de la maladie et du Règlement sanitaire international.
  • Avantages : Utile et pertinent pour le suivi des maladies transmissibles, il a l’avantage d’alerter en cas d’augmentation soudaine des cas de MAM/MAS et de décès, fournissant ainsi des alertes en cas de détérioration du contexte.
  • Inconvénients : Non pertinent du point de vue de la nutrition.

Surveillance sentinelle

  • Définition : Zone de détermination des cas limitée, comprenant traditionnellement les plus grands hôpitaux de la région géographique ; il faudrait procéder à une évaluation préalable pour sélectionner les sites sentinelles appropriés.
  • Avantages : Peut facilement collecter des données individuelles sur les patients ; moins coûteux et moins lourd en ressources ; conception flexible du système ; utile pour documenter les tendances ; permet la surveillance de routine de la non-sensibilité aux antibiotiques.
  • Inconvénients : Bien que moins coûteux que la surveillance basée sur la population, le système sentinelle peut encore nécessiter d’importants investissements financiers en personnel et en ressources ; les données peuvent fournir des résultats faussés ou biaisés ; les données ne sont pas généralisables à la population géographique ; cette méthode ne collecte pas de données d’incidence.

Systèmes de données sectoriels

  • Définition : Données collectées régulièrement par les secteurs en fonction d’un ensemble d’indicateurs définis pour suivre les activités.
  • Avantages : Source d’une diversité d’informations (météo, changement climatique, pollution, eau, assainissement, éducation, chaîne alimentaire, données agricoles, données budgétaires/financières, etc.).
  • Inconvénients : Ne sont généralement pas bien organisés ni harmonisés entre eux en termes de représentativité.
*****

Sources :