Rôle du CCM dans le cycle opérationnel de la PNIN

La PNIN fonctionne selon un processus en trois étapes pour influencer les décisions politiques en matière de nutrition : formulation de questions, analyse de données et communication des résultats. Le CCM a un rôle essentiel à jouer pour garantir la pertinence des résultats de ce processus par rapport aux politiques publiques mise en œuvre, leur appropriation par les différentes parties prenantes et l’opportunité de la mise à disposition des résultats par rapport aux cycles de révision des politiques.

Concernant la formulation des questions, le CCM :

  • contribue à saisir et orienter la demande générale des décideurs ;
  • contribue à l’élaboration de questions en lien avec les politiques mises en œuvre ;
  • valide les questions qui seront traitées par la PNIN ;
  • s’assure que les informations produites soient communiquées en temps opportun par rapport aux besoins des décideurs.

Afin de soutenir l’analyse de données, le CCM :

  • facilite l’accès aux données et à l’expertise technique de partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux ;
  • assure les relations et la complémentarité avec d’autres initiatives nationales sur la production de données et de preuves nutritionnelles.

Concernant la communication et la diffusion des résultats, le CCM :

  • interprète, contextualise et valide les résultats d’analyse ;
  • facilite la diffusion des produits intermédiaires (par exemple le constant de lacunes dans les données) aux autres acteurs qui sont mieux placés pour prendre les mesures nécessaires ;
  • soutient la formulation de messages clés ;
  • contribue à la diffusion et à l’explication des résultats auprès des décideurs.
*****
Le CCM joue un rôle au sein des différentes phases du cycle opérationnel de la PNIN