Tableau de bord infranational pour la nutrition

  • Introduction au tableau de bord PNIN

    Plusieurs secteurs contribuent aux déterminants immédiats, sous-jacents et basiques de la nutrition et jouent un rôle dans la lutte contre la sous-nutrition. Cela dit, il arrive souvent que les informations concernant la nutrition soient recueillies dans le cadre d’enquêtes et d’études indépendantes que mènent différentes institutions et agences, dont les résultats sont présentés dans des rapports distincts. L’un des objectifs de l’initiative « Plateformes Nationales d’Information pour la Nutrition » (PNIN) est de rassembler les informations issues d’une variété de jeux de données pour ainsi faciliter l’analyse multisectorielle de la situation de la nutrition.

    Les informations provenant de cette analyse multisectorielle doivent être présentées dans un format clair et simple afin que toutes les parties prenantes – y compris celles qui n’ont pas l’habitude de travailler avec des chiffres – puissent en comprendre les messages clés. Cet outil sert de modèle pour un tableau de bord infranational sur la nutrition présentant, dans un format visuel facilement intelligible, des informations provenant de sources différentes.

    Les indicateurs de l’état nutritionnel, ainsi que de la couverture des interventions et d’autres facteurs, peuvent varier considérablement entre les régions (provinces, districts, comtés). Le tableau de bord infranational permet d’identifier rapidement les variations entre régions ainsi que les questions spécifiques à cette région pour aider les responsables politiques à définir leurs priorités.

    La création d’un tableau de bord infranational sur la nutrition est facultative, mais celui-ci peut aider les pays à atteindre les objectifs suivants :

    • Initier un dialogue entre les responsables politiques et les analystes de données concernant les indicateurs de nutrition, les programmes et les investissements dans différents secteurs. L’engagement d’un dialogue entre les analystes de données et les responsables politiques de différents secteurs peut être un processus difficile et interminable. Il se peut que ces groupes ne soient pas habitués à parler ensemble, qu’ils ne souhaitent pas échanger entre eux, à moins que cela ne présente clairement un intérêt par rapport à leur travail. En présentant des données sur la nutrition au niveau infranational, le tableau de bord aide à promouvoir des discussions et à initier le dialogue.
    • Assurer l’élaboration d’une analyse multisectorielle initiale des informations concernant la nutrition au niveau infranational. Le tableau de bord contribue à établir rapidement la crédibilité de la PNIN. Son format flexible permet d’intégrer ou d’exclure des indicateurs selon les besoins du pays, en formulant des messages appropriés et en attirant l’attention sur les points spécifiques.

    Les utilisateurs potnetiels du tableau de bord PNIN sont :

    • Les équipes chargées des analyses de données qui peuvent adapter et remplir le modèle de tableau de bord à partir des données provenant de leur pays.
    • Les responsables politiques aux niveaux national et infranational provenant des divers secteurs liés à la nutrition, ayant pour mission de promouvoir un dialogue sur les politiques.

    Cette note d’orientation comprend :

    • Un ensemble de « caractéristiques » pour le tableau de bord, en fonction d’un examen des tableaux de bord existants et des objectifs spécifiques.
    • Un ensemble d’indicateurs que chaque pays peut adapter à ses propres besoins et priorités.
    • Une analyse des difficultés potentielles et des solutions proposées
    • Un modèle Excel pour élaborer facilement un tableau de bord visuel.
    *****
    Remarque
  • Caractéristiques du tableau de bord PNIN (1/4)

    A partir d’un examen des tableaux de bord sur la nutrition existants (voir ci-dessous), les caractéristiques suivantes ont été retenues comme clef de voûte du tableau PNIN :

    1. Établi par le pays et attrayant pour tous les secteurs
    2. Format flexible, simple et rapide à élaborer
    3. Clair et simple à lire et à comprendre
    4. "Raconte une histoire", avec des questions visant à promouvoir une discussion et la réflexion
    5. Présentation des tendances dans le temps et d’une comparaison géographique, selon les données disponibles
    6. Conforme au tableau de bord de suivi, d’évaluation, de redevabilité et d’apprentissage (MEAL) du Mouvement SUN pour le renforcement de la nutrition

    Ces caractéristiques essentielles du tableau de bord sont détaillées dans les pages suivantes.

    *****
    Plus d’information sur les tableaux de bord étudiés
  • Caractéristiques du tableau de bord PNIN (2/4)

    1. Établi par le pays et attrayant pour tous les secteurs

    Les équipes nationales de la PNIN sont chargées de remplir le tableau de bord.
    Elles peuvent adapter le modèle de tableau de bord au contexte et aux besoins spécifiques de leur pays :

    • Le modèle offre un point de départ solide, mais les équipes nationales décident ensuite d’inclure ou d’exclure des indicateurs et formulent des messages clés ainsi que des questions à aborder, en fonction de leurs besoins et priorités spécifiques.
    • Le tableau de bord est conçu exclusivement pour une utilisation dans le pays et non pas à des fins de comparaison entre les pays.

    Les utilisateurs potentiels sont issus de secteurs différents. Le tableau de bord vise à inclure les indicateurs portant sur les déterminants et les interventions dans divers secteurs (protection sociale, eau et assainissement, santé, agriculture).
    Les utilisateurs devraient pouvoir identifier visuellement les sections du tableau de bord qui présentent un intérêt spécifique pour le secteur qui les intéresse.

    *****

    2. Format flexible, simple et rapide à élaborer

    L’équipe chargée de l’analyse des données peut ajouter, exclure ou modifier des indicateurs selon les besoins spécifiques du pays, mais elle doit tenir compte des délais impartis, afin que le tableau de bord puisse être élaboré dans des délais raisonnables.

    • On peut utiliser le tableau de bord comme point de départ pour initier un dialogue sur les politiques publiques, mais il appartiendra à l’équipe nationale d’en déterminer l’usage et, le cas échéant, la marche à suivre.
    • Le tableau de bord permet de commencer rapidement la mise en œuvre de l’approche PNIN. Il n’est donc pas nécessaire que le tableau de bord initial soit complet ou parfait.
    • Si l’on passe trop de temps à débattre de l’utilité d’ajouter ou de supprimer tel ou tel indicateur, cela ne fait que retarder l’initiation d’un dialogue entre producteurs de données et décideurs.
    • Il s’agit de saisir les opportunités qui se présentent pour utiliser ce tableau de bord afin d’initier un dialogue sur les politiques mises en œuvre (par exemple, l’élaboration du budget de l’année suivante ou de la nouvelle stratégie quinquennale).
    • Le tableau de bord devrait permettre d’améliorer la compréhension de la situation et de faire naitre des questions, renforçant ainsi le processus d’appropriation de la PNIN par les acteurs nationaux.
    • Le tableau de bord évolue au fil du temps en fonction des nouvelles questions et de la publication d’analyses plus approfondies.
  • Caractéristiques du tableau de bord PNIN (3/4)

    3. Clair et simple à lire et à comprendre

    La disponibilité des utilisateurs est souvent limitée. Ainsi, le tableau de bord doit être court (4 à 6 pages), simple et clair, de sorte que quelques minutes suffisent pour en lire les principaux messages.
    Les utilisateurs cibles des tableaux de bord ne sont pas nécessairement des experts en données, ni des personnes habituées à consulter des graphiques et des messages complexes. Ces aspects doivent être pris en compte lors de la présentation des données (voir les exemples ci-dessous) :

    • Des graphiques à barres sont généralement intelligibles
    • La signification des intervalles de confiance est souvent mal comprise
    • Des graphiques complexes sont moins faciles à lire
    • Il s’agit d’employer un langage courant pour expliquer la signification des indicateurs, en utilisant aussi peu de jargon technique ou scientifique que possible
    *****
    Exemple


    Histogramme simple issu de l’initiative POSHAN (à gauche) et représentaton complexe issue du Global Nutrition Report (à droite)

    *****

    4. "Raconte une histoire", avec des questions visant à promouvoir une discussion et une réflexion

    Le tableau de bord doit clairement guider l’utilisateur dans un flux logique d’informations :

    • Les différents aspects du cadre de causalité de la nutrition (Lancet, 2013) sont utilisés (« causes immédiates », « causes sous-jacentes », « interventions spécifiques à la nutrition ») comme base d’organisation du tableau de bord.
    • La logique du chemin d’impact adoptée dans le tableau de bord est expliquée dans l’introduction de ce guide. Elle est utilisée pour "raconter une histoire" et décrire les liens entre les intrants (par exemple, ressources financières et humaines), qui sont investis dans les activités (programmes et interventions) pour influencer les déterminants de la nutrition (immédiats, sous-jacents, basiques) et obtenir un impact positif sur les indicateurs de nutrition.
    • Il est possible d’accompagner les messages présentés dans le tableau de bord par une discussion ou une présentation, notamment avec des personnes non spécialistes de la nutrition.
    • Pour initier un dialogue avec les responsables politiques, il est essentiel d’identifier les principaux points de discussion qui ressortent logiquement des données présentées. Des exemples de questions ont été insérés dans le tableau de bord, mais il est possible de les modifier pour refléter les priorités nationales en matière de nutrition identifiées dans le plan d’action multisectoriel pour la nutrition.
    *****
    Exemple
    Points de discussion issus de l’initiative POSHAN :
    • Comment le district peut-il agir pour augmenter le taux d’alphabétisation des femmes et diminuer le taux de mariages précoces ?
    • Quelles sont les performances du district par rapport à la fourniture d’eau potable et de service d’assainissement à ses habitants ? Ces aspects jouant un rôle important dans la malnutrition, de quelle façon peuvent-ils être améliorés ?
    • Quelle est la situation du district par rapport à la sécurité alimentaire ?
  • Caractéristiques du tableau de bord PNIN (4/4)

    5. Présentation des tendances dans le temps et d’une comparaison géographique en fonction des données disponibles

    • Les données datant d’un moment donné dans le temps sont utiles pour effectuer une comparaison avec les chiffres nationaux (voir exemple a).
    • Il est possible de présenter les données qui illustrent l’évolution d’un indicateur au fil du temps (voir exemple b).
    • Des analyses plus approfondies portant notamment sur les inégalités dans les indicateurs de nutrition sont possibles (voir exemple c).
    *****
    Exemples
    JPEG - 123.5 ko

    Messages clés :

    • Éviter de présenter des graphiques et des messages trop complexes.
    • Le tableau de bord devrait être simple à élaborer.
    • Le tableau de bord présente un équilibre entre le degré de détail et la clarté de la présentation.
    *****

    6. Conforme au tableau de bord MEAL du Mouvement SUN

    • Le système MEAL a été élaboré dans le cadre du Mouvement SUN pour le renforcement de la nutrition
    • Il comprend une liste complète d’indicateurs bien définis, largement acceptés, reconnus et accessibles au public qui constitue une excellente base pour un tableau de bord PNIN.
    • Le modèle de tableau de bord PNIN a été élaboré de manière à inclure la plupart des indicateurs provenant du système MEAL du SUN. Avec ce modèle, il est possible d’atteindre à la fois les objectifs de la PNIN et du SUN.
    • Le système MEAL assure spécifiquement un suivi de l’évolution du Mouvement SUN dans l’ensemble des pays membres. Par conséquent, il est possible que des indicateurs ne soient pas pleinement pertinents dans le contexte du pays et ne soient donc pas inclus dans le modèle de tableau de bord PNIN.
    • En outre, les indicateurs du système MEAL du SUN ont été sélectionnés en fonction de leur accessibilité publique universelle. Cette contrainte ne s’applique pas au tableau de bord de la PNIN, pour lequel des indicateurs non publiquement disponibles peuvent être ajoutés.
  • Présentation du tableau de bord infranational PNIN

    L’élaboration du tableau de bord PNIN s’est initialement inspirée du cadre global de la sous-nutrition du Lancet.

    Le cadre définit les déterminants basiques, sous-jacents et immédiats de la sous-nutrition. Il répertorie également les interventions en faveur de la nutrition et les interventions spécifiques à la nutrition dont l’efficacité est reconnue.

    Le cadre permet de décrire les voies qui contribuent à la sous-nutrition dans différents secteurs et l’éventail des programmes et actions qui contribuent à améliorer la nutrition dans ces secteurs.

    Les indicateurs du tableau de bord PNIN sont classés par domaine, reflétant directement le cadre du Lancet. On note toutefois deux différences :

    • Le tableau de bord PNIN ajoute un élément important : "Financement pour la nutrition".
    • Le tableau de bord PNIN regroupe les causes basiques et sous-jacentes en un seul domaine.
    *****
    Comment la tableau de bord infranational PNIN a-t-il été construit ?

    Regarder la vidéo.

    *****
    Visualisation du modèle de tableau de bord PNIN
    PDF - 315.3 ko

    Note : les données présentées dans ce modèle sont fictives.

  • Défis et solutions (1/2)

    Bien que la finalité du modèle présenté soit d’aider à élaborer un tableau de bord infranational personnalisé de façon simple et rapide, il y a bien sûr quelques difficultés à surmonter, dont les principales identifiées sont discutées ci-après :

    1. Comment sélectionner les indicateurs du tableau de bord ?
    2. Quel est le degré de disponibilité des données au niveau infranational ?
    3. Comment garantir la qualité des données ?
    *****

    1. Comment sélectionner les indicateurs du tableau de bord ?

    Le modèle de tableau de bord PNIN repose sur un ensemble d’indicateurs qui proviennent du cadre du Lancet et du système MEAL du SUN. Cette liste d’indicateurs peut/doit être adaptée ou complétée en fonction des éléments suivants :

    • Les priorités nationales et/ou infranationales en matière de nutrition.
    • La disponibilité des données. Nombre d’indicateurs contenus dans le tableau de bord sont sélectionnés en raison de leur disponibilité dans les enquêtes démographiques et sanitaires (EDS). Toutefois, il se peut que des enquêtes nationales spécifiques contiennent d’autres indicateurs pertinents. Il est utile d’examiner ces possibilités. La cartographie des données (section 3.1) peut constituer un bon point de départ pour une revue des indicateurs disponibles.

    Il est vivement recommandé de limiter le nombre de domaines et d’indicateurs pour renforcer la qualité visuelle et la lisibilité du tableau de bord et veiller à ce que les messages clés soient mis en avant.
    En d’autres termes, il s’agit de profit de la flexibilité du tableau de bord en l’adaptant au contexte, en en maintenant la simplicité afin derelayer un message fort et clair.

    *****

    Quel est le degré de disponibilité des données au niveau infranational ?

    La plupart des indicateurs contenus dans le tableau de bord sont disponibles dans les enquêtes standardisées de type démographie et santé (EDS) et grappes à indicateurs multiples (MICS), qui reposent sur des échantillons représentatifs de la population au niveau infranational. Ce n’est toutefois pas le cas pour toutes les données disponibles.
    Souvent, les informations sur les investissements touchant au domaine de la nutrition ne sont pas disponibles, ni au niveau national ni au niveau infranational. Il est possible d’élaborer des indicateurs indirects signifiants en fonction des données disponibles (par exemple, le pourcentage du budget consacré à la santé par région ou le montant total investi dans un programme national d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant par région et par enfant souffrant d’un retard de croissance).
    De même, s’agissant des déterminants sous-jacents et basiques, il n’existe pas de norme internationale pour les interventions essentielles en faveur de la nutrition qui affectent ces déterminants, et il est donc difficile d’identifier les indicateurs les lus pertinents. Chaque pays doit identifier des indicateurs ayant du sens dans son contexte.
    Par exemple, un pays disposant d’un programme de protection sociale pourrait souhaiter inclure la couverture de ce programme spécifique.
    Lorsque les données pour les indicateurs clés ne sont pas disponibles, l’équipe de la PNIN peut prendre les décisions suivantes :

    • Le signaler dans le tableau de bord sous la mention "information non disponible", afin de souligner la nécessité d’inclure cet indicateur dans le système de suivi et d’évaluation, ou dans une enquête spécifique.
    • Remplacer l’indicateur par un indicateur "indirect".
  • Défis et solutions (2/2)

    Comment garantir la qualité des données ?

    Pour assurer la crédibilité de la PNIN, il est essentiel de fournir des données fiables.
    Pour ce qui est de la qualité des données, il n’y a pas de solution miracle. Un processus rigoureux doit être adopté pour déterminer si la qualité des données est suffisante et pouvoir ainsi les intégrer dans l’analyse et promouvoir une interprétation fiable et cohérente.
    Ce processus rigoureux doit répondre aux questions suivantes :

    • Quels mécanismes de contrôle qualité des données ont été mis en œuvre pour cet indicateur ? Ces mécanismes tiennent-ils compte des multiples aspects de la qualité des données (formation, conception de l’échantillonnage, différences entre les enquêteurs, aberrations…) ?
    • Le rapport d’enquête contient-il une section consacrée à la qualité des données ? Que dit-il ? (Par exemple, les enquêtes nationales sur la nutrition suivant la méthodologie « SMART » doivent publier un rapport sur la plausibilité des données avec un classement global).
    • La qualité des données présente-t-elle des disparités régionales ? (Par exemple, lors d’une enquête nationale, il se peut que l’accès à une région ait été difficile pour des raisons logistiques ou de sécurité. L’échantillonnage pourrait avoir été excellent dans 9 régions et mauvais dans une 1. Ce n’est pas une situation exceptionnelle. Pour obtenir des informations sur la prévalence au niveau national, cela pourrait suffire, mais au niveau régional, cela peut être problématique pour la région en question).
    • Les données sont-elles cohérentes avec les autres sources d’information ?
    • Les données sont-elles surinterprétées compte tenu de leur qualité ?

    Se référer à la partie 3.3 pour des précisions sur la qualité des indicateurs anthropométriques.

  • Modèle pour créeer son tableau de bord infranational PNIN

    Le modèle Excel de tableau de bord PNIN permet de produire le tableau de bord d’un pays de façon simple et rapide.
    Il se veut un outil flexible et adaptable, que l’on peut personnaliser selon l’utilisation particulière que l’équipe de la PNIN a définie. Des indicateurs peuvent être modifiés/supprimés/ajoutés en fonction des priorités spécifiques.
    Le tableau de bord est prérempli de données fictives, afin de proposer un affichage convivial. Ces données doivent donc être remplacées par les données réelles de chaque pays.

    Notes :

    • Chaque pays doit utiliser ses propres données et un modèle adapté avec sa propre carte.
    • Il est recommandé de toujours garder une sauvegarde du fichier initial, afin de pouvoir y revenir en cas de problème avec l’exécution des macros.
    *****
    Modèle de tableau de bord infranational PNIN

    Télécharger le fichier Excel.

    Notes :

    • Les données dans le modèle sont fictives
    • La version 2016 d’Excel est nécessaire pour pouvoir utiliser la carte fournie dans le modèle